Pascal Aubrit

Cabinet de Psychothérapie et de Coaching à Auvers-sur-Oise (95)

A star is born, l’amour impossible


Alerte spoiler : si vous comptez visionner A star is born et ne souhaitez pas en apprendre davantage sur le contenu du film, jevous invite à ne pas lire ce qui suit.

A star is born, troisième remake du film du même nom sorti en 1937, raconte une histoire particulière. Sous l’apparente platitude d’un conte de fées à l’américaine (une talentueuse jeune femme rencontre son Pygmalion et devient célèbre et adulée jusqu’à se détacher de lui et prendre son envol), elle met en scène le plus banal et le plus réaliste des scénarios, celui du déclin d’un homme alcoolique, qui n’épargne ni son entourage, ni celle qui est devenue son épouse. Il s’agit donc du croisement vertical de deux itinéraires. Et comme c’est américain, on pouvait espérer que ça finisse bien, mais voilà, pour une fois les auteurs ont préféré le réalisme à l’illusion. Et dans la réalité, pour paraphraser les Rita Mitsouko, les histoires d’amour – de ce genre – finissent mal, en général.

Lire la suite

Maître-élève, une relation compliquée

Un jour ou l’autre, il fallait bien que je me confronte aux gros mots de la psy. Ne pas parler du transfert alors qu’on écrit sur le point de vue de l’entraîneur, et qu’on est psy par-dessus le marché, c’est un peu comme de faire de l’escrime avec des sabres en mousse ; à un moment ou un autre ça a ses limites.

Lire la suite

Blindé de combat ou éponge, l’analyse de pratiques comme processus de régulation

Accompagner n’est jamais anodin

J’ai appris dans ma chair qu’on ne travaille pas en lien avec du public, que ce soit dans le monde de l’éducation, de l’enseignement, du droit, du médico-social ou des loisirs et du bien être, sans qu’il se produise des effets d’identification, de projection, et autres choses psychiques pour le moins remuantes. Travailler en lien avec d’autres, cela expose. Ces effets, inhérents à la relation, contribuent à placer les personnes qui travaillent quotidiennement auprès d’un public face à une alternative : se blinder psychiquement au point d’en devenir étanche à ses propres émotions, ou bien éponger celles des autres au risque de se retrouver soi-même noyé.

Lire la suite

Pensée pour Winnicott

C’est la rentrée, il faudrait bien avoir quelque chose d’original à en dire. Au lieu de ça, en voulant noter une citation de Winnicott qui me plaisait, me voilà tombant sur d’autres phrases que j’avais notées lorsque j’avais une vingtaine d’années. Je réalise alors que Jeu et réalité est le premier livre de psychanalyse que j’aie lu. J’étais enthousiaste. Il y avait pire comme démarrage.

Lire la suite

Diagnostic à la petite semaine

Illustration : https://twitter.com/avogado6

Prends ton cachet, ça ira mieux

« Bidule est hyperactif, il est sous Ritaline ; machine est sous Risperdal, ça la calme, ses parents ne supportaient plus.
– Ah bon, tant mieux alors, la psychothérapie va leur faire du bien.
– Quelle psychothérapie ?

Lire la suite

Sur mes épaules je porte le monde, figure et fond en compétition sportive

Avertissement : ce billet ne traite pas directement de la psychothérapie, mais se sert de l’escrime pour l’aborder de façon détournée. Il comporte d’ailleurs du jargon qui pourrait en rendre sa lecture peu fluide pour le néophyte.


Atlas

Dans la mythologie grecque, Atlas est condamné par Zeus à porter la voûte céleste, mais il est souvent représenté portant le monde sur son dos. L’atlas, c’est également la première vertèbre cervicale, celle qui soutient la tête, notre monde personnel. Parfois ce dernier pèse lourd, lui aussi.

Lire la suite

Les limites du conseil

Si j’avais suivi tous les conseils qu’on m’a donné depuis que je suis en âge de les comprendre, je serais sans doute déjà riche, célèbre et nagerais dans un bonheur d’une intensité indécente. Mais allez savoir pourquoi, j’en ai ignoré au moins les trois quarts, j’ai tenté d’en suivre d’autres mais sans succès, et j’en ai sans doute oublié certains, dont je me rendrai compte d’ici vingt ou trente ans qu’ils auraient pu changer le cours de ma vie. Cela me donne envie de me pencher sur la question suivante : pourquoi la plupart des conseils et des prescriptions ne servent-ils à rien ?

Lire la suite

Fléchis tes jambes ! escrime et ancrage, une perspective psychocorporelle

Ceux qui lisent régulièrement les médias de développement personnel, de coaching et de psychothérapie le savent : être ancré, c’est à la mode.
Il se trouve que dans les sports de combat également, être ancré c’est fondamental. Chaque escrimeur s’est un jour entendu répéter la sempiternelle consigne : « Fléchis sur tes jambes ! » (variantes possibles : écarte les genoux, descends sur tes appuis, etc.) Mais pourquoi faire ?

Lire la suite

Et le coaching dans tout ça ?

À l’instar d’une part grandissante des thérapeutes de ma génération, j’ai exercé le coaching avant la psychothérapie. Néanmoins, je n’ai pas stationné longtemps dans le monde coach et ai éprouvé le besoin de me remettre en route.

Lire la suite

Les plus beaux sabotages en compétition d’escrime 2/2

 

Merci pour vos lectures enthousiastes et commentaires sur l’épisode 1 ! Pour ceux qui arrivent ici sans l’avoir lu, je vous recommande de commencer par là. Pour les autres, poursuivons notre palmarès des sabotages inconscients sur les pistes. Aujourd’hui pas de jaloux, il y en aura pour tout le monde, tireurs, arbitres et entraîneurs :).

 

Lire la suite

Estime de soi : une déclaration à s’adresser à soi-même

 

Souvenir d’une journée de formation au coaching professionnel. Le thème du jour pour notre petit groupe de huit apprentis-coachs : l’estime de soi…

Lire la suite

Les plus beaux sabotages en compétition d’escrime 1/2

 

Avertissement : ce billet ne traite pas directement de la psychothérapie, mais de l’escrime. Il comporte d’ailleurs du jargon qui pourrait en rendre sa lecture peu fluide pour le néophyte.

 

Je discutais sur le bord d’une piste avec Christian Kervroëdan, qui se trouve avoir été l’un de mes formateurs à l’école des maîtres d’armes, et le premier sans doute à m’avoir fait comprendre qu’il y a plus que de l’escrime dans l’enseignement de l’escrime. En parlant de tout et de rien, nous en étions rendus à évoquer la capacité de certains tireurs à appuyer, délibérément ou non, sur la touche « autodestruction » durant l’assaut. Ce qui m’a donné envie d’aller un peu plus loin sur cette question, en essayant de conserver la légèreté qui nous animait lorsque nous listions les cas que nous conservions en mémoire.
Voici donc la première partie du palmarès des plus beaux sabotages en compétition. N’hésitez pas à ajouter les vôtres en commentaire ! 🙂

Lire la suite

Le salut ou la délimitation du symbolique

En tant qu’escrimeur et psy, il fallait bien un jour que j’écrive un billet sur le salut. Le sujet est difficile à éviter.
Si j’ai repoussé l’échéance jusqu’à aujourd’hui, c’est parce que ma relation avec cet essentiel des sports de combat n’a pas été simple. C’est une difficulté avec les symboles : il faut pouvoir s’accorder le temps et l’envie d’y donner un sens pour soi-même.

Lire la suite

Interview We love tennis : qu’est-ce que la culture de la gagne ?

 

Le magazine We love tennis et son équivalent papier Grand Chelem m’accordent ce mois-ci une interview dans le cadre du dossier qu’ils consacrent à la culture de la gagne. L’occasion pour moi de m’exprimer sur le sport de haut niveau, la compétition, la victoire, la défaite, des sujets que j’ai pu aborder au cours de plusieurs articles, et notamment de celui-ci.

Lire la suite

Anakin Skywalker, ne pouvait-on pas s’y prendre autrement ?

A la veille de la sortie de l’épisode 8 de la saga, on me souffle dans l’oreillette que les fans de Star Wars sont dans tous leurs états, prêts à cliquer sur n’importe quel lien qui leur permettra de patienter quelques minutes, quelques heures ou quelques jours avant de pouvoir enfin lever le suspense sur le film qu’ils attendent depuis deux ans.
A partir de ce mercredi, nous pourrons voir sur facebook les photos de mains fébriles tenant entre leurs doigts serrés les précieux tickets, à quelques minutes d’entrer en salle. Le but étant de montrer sa joie au monde entier, mais surtout d’annoncer qu’on y va avant les autres.

Lire la suite

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén