Cabinet de Psychothérapie et de Coaching à Pontoise (95)

Mois : mars 2020

Isolement et promiscuité, deux enjeux complémentaires

Confinement, la psychothérapie continue

Durant les mesures de confinement auxquelles nous sommes contraints de faire face, le lien thérapeutique se poursuit à distance, par skype ou au téléphone, et à la fréquence qui convient à chacun. Une façon de poursuivre le travail engagé et de gérer au mieux la difficulté à vivre cette situation exceptionnelle et inédite.

Et si la notion de consentement s'apprenait dès le plus jeune âge ?

Ça tombe bien, je n’aime pas faire la bise

N.B. Ce billet, entamé avant l’arrivée chez nous du COVID-19, devait s’appeler simplement « je n’aime pas faire la bise ». Les dernières mesures encourageant les populations à ne pas se toucher pour se dire bonjour m’ont incité à modifier légèrement le titre afin de m’accorder avec l’actualité.

 

– Chez nous c’est quatre !
En France c’est connu, on s’embrasse beaucoup. Et le cours de la bise varie selon les régions, tout comme le sens de circulation : on commence tantôt par la joue droite, tantôt par la joue gauche. De quoi dérouter parfois.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén