Si j’avais suivi tous les conseils qu’on m’a donné depuis que je suis en âge de les comprendre, je serais sans doute déjà riche, célèbre et nagerais dans un bonheur d’une intensité indécente. Mais allez savoir pourquoi, j’en ai ignoré au moins les trois quarts, j’ai tenté d’en suivre d’autres mais sans succès, et j’en ai sans doute oublié certains, dont je me rendrai compte d’ici vingt ou trente ans qu’ils auraient pu changer le cours de ma vie. Cela me donne envie de me pencher sur la question suivante : pourquoi la plupart des conseils et des prescriptions ne servent-ils à rien ?

Lire la suite