Pascal Aubrit

Cabinet de Psychothérapie et de Coaching à Pontoise (95)

Étiquette : escrime

la perfection ou le mode d'emploi vers l'enlisement

L’idéologie du petit truc en plus

De temps à autre, on regarde un peu en arrière. En 2011, mieux-être.org avait publié cet article sur le petit truc en plus que j’avais rédigé à l’époque pour la revue de Médiat Coaching, école aujourd’hui disparue, dans laquelle j’eus le bonheur d’effectuer ma formation initiale. C’était avant la psychothérapie, mais, il était déjà question d’escrime…

Lire la suite

Fléchis tes jambes ! Escrime et ancrage, une perspective psychocorporelle

Ceux qui lisent régulièrement les médias de développement personnel, de coaching et de psychothérapie le savent : être ancré, s’enraciner, c’est à la mode.
Il se trouve que dans les sports de combat également, être ancré c’est fondamental. Chaque escrimeur s’est un jour entendu répéter la sempiternelle consigne : « Fléchis sur tes jambes ! » (variantes possibles : écarte les genoux, descends sur tes appuis, etc.)
Mais pourquoi faire ?

Lire la suite

Le salut ou la délimitation du symbolique

En tant qu’escrimeur et psy, il fallait bien un jour que j’écrive un billet sur le salut. Le sujet est difficile à éviter.
Si j’ai repoussé l’échéance jusqu’à aujourd’hui, c’est parce que ma relation avec cet essentiel des sports de combat n’a pas été simple. C’est une difficulté qui se trouve en lien avec les symboles : il faut pouvoir s’accorder le temps et l’envie d’y donner un sens pour soi-même.

Lire la suite

Ai-je le droit de battre mon entraîneur ?

L’un des intérêts de la pratique d’une activité sportive compétitive, qu’elle soit individuelle comme l’escrime, le tennis ou la course, ou bien collective comme le football ou le basket, c’est la possibilité de se mesurer aux autres ; même si, comme je l’évoquais dans un précédent article sur l’apprentissage de la défaite par la compétition, une conception des relations basée sur un étalonnage permanent est inadaptée, tout comme l’est celle qui consiste à nier la rivalité et les rapports de pouvoir. Se mesurer, se comparer, se différencier, sont des activités fertiles dans la construction du narcissisme ; il y a là un mouvement qui vise à intégrer la reconnaissance de l’autre en coexistence avec le maintien de soi.

Lire la suite

L'effet Pygmalion fonctionne dans les deux sens, au détriment des enfants qui engagent les relations sur le mode du rejet

Relation éducative, quand nous n’aimons pas les enfants que nous avons en charge

Vous connaissez certainement ces jeux qui se pratiquent avec une, voire deux cordes élastiques. Les élèves de mes cours d’escrime adorent. J’accroche ma corde à un point fixe et la fais tourner, pendant que les petits escrimeurs passent dessous tour à tour dans une série d’exercices à difficulté croissante et tentent d’éviter de se faire toucher. Tel un véritable robot, aguerri par des années de pratique, je fais tourner la corde avec une régularité de métronome, tandis que la sanction tombe, implacable, pour ceux qui se trouvent sur sa trajectoire parce qu’ils n’ont pas traversé dans la bonne fenêtre de tir.

Lire la suite

l'arbitre et la fonction paternelle

Garant de la loi, tiers séparateur, l’arbitre et la fonction paternelle

 

Pour le troisième article de ce triptyque sur l’escrime, après le masque et la compétition, j’aimerais que nous portions notre attention sur le mal aimé du sport : l’arbitre.

Lire la suite

la compétition sportive pour apprendre à perdre

La compétition sportive, apprendre à gagner, apprendre à perdre

Je suis psychopraticien, coach et maître d’armes. La compétition, pour laquelle je n’étais absolument pas doué lorsque j’étais enfant, m’a amené à plusieurs réflexions, notamment lorsque intervenant en milieu professionnel en tant que coach, je me suis aperçu que les analogies étaient nombreuses entre ce qui se vivait dans mon sport et ce qui pouvait se retrouver dans l’entreprise.

Lire la suite

le masque d'escrime comme surface de projection

Le masque d’escrime : espace de protection grillagée, surface de projection lisse

J’ai démarré ma vie professionnelle à dix-neuf ans en devenant maître d’armes. Aujourd’hui l’escrime n’est plus au cœur de mes activités, mais je poursuis l’enseignement de mon sport, et ce avec un plaisir renouvelé depuis que j’ai le luxe d’exercer dans plusieurs domaines.

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén