Cabinet de Psychothérapie et de Coaching à Pontoise (95)

Changement de rythme

Depuis le 14 décembre 2016 et ce premier billet sur l’orientation en psychothérapie, j’ai écrit plus de soixante articles sur ce blog en parvenant à tenir l’objectif que je m’étais fixé, à savoir : publier une fois par mois. Je demeure admiratif des bloggeurs qui publient plusieurs fois par semaine, voire tous les jours, et me connaissais suffisamment pour placer la barre à ma portée.

Ce sont d’abord mes articles sur l’escrime qui ont permis de faire connaître ce site, comptant chacun 1000 à 3000 vues ; celui-ci sur la compétition sportive et l’apprentissage de la défaite demeurant le plus lu avec plus de 4000 lectures à ce jour. Puis, certains articles plus orientés psy ont également connu leur petit succès, comme celui-ci, dénonçant l’usage abusif des concepts de résilience et de pervers narcissique, lu plus de 2000 fois.

On est loin des millions de vues d’Instagram, TikTok et compagnie, diffuser du contenu écrit de nos jours, c’est laborieux.

Ces derniers temps, j’ai éprouvé davantage de difficultés pour boucler mes publications. Manque de temps et d’inspiration à y consacrer, épuisement du format ; je peine à maintenir ma production. J’ai pensé à écrire plus court, mais force est de constater qu’exprimer un propos avec un tout petit peu de fond en moins de 1500 mots, c’est difficile, sauf à tomber dans les vignettes de type développement personnel, style guide des bonnes recettes. Non merci. Et écrire 1500 mots qui se veulent tenir la route, ça prend du temps.

A l’avenir, je vais peut-être essayer néanmoins de trouver un format court qui me satisfasse pour maintenir une activité mensuelle sur ces pages tout en me libérant du temps et de l’énergie pour d’autres projets d’écriture. La sortie de mon livre Le Bruit des lames a été source de beaucoup de satisfaction et les retours qui m’en ont été faits, tant sur le fond que sur la forme, m’incitent à poursuivre.

En résumé, je vais conserver la publication d’un billet bimestriel en intercalant une brève sur les mois de carence. L’occasion de rappeler ici que vous pouvez vous abonner à mes publications en rentrant votre adresse email dans le formulaire à droite de l’écran.

Enfin, en cette période d’actualités moroses où nous pouvons parfois nous sentir tomber de Charybde en Scylla, je vous souhaite une fin d’hiver propice à l’éveil d’énergies créatrices et dynamiques et vous laisse avec quelques uns de mes billets préférés ces cinq dernières années. Merci à vous qui lisez ces pages et les faites vivre en les diffusant.

Relation éducative, quand nous n’aimons pas les enfants que nous avons en charge

Psychothérapie relationnelle : le psy au sein de la relation

Le conformiste et le complotiste

Une société individualiste, vraiment ?

Image du bandeau : congerdesignPixabay

_____________________

Pascal Aubrit, psychothérapie relationnelle et coaching à Pontoise (95)

Précédent

« Débarrassez-moi de ça ! » malentendu inaugural en psychothérapie

Suivant

Viktor Frankl, le sens de la vie

  1. Tamara Dannreuther

    Bon courage pour trouver ton nouvel élan !

  2. Cher Pascal, te lire nous apporte chaque fois à la fois du plaisir et un enrichissement personnel, je suis certaine que ce nouveau format continuera d’être pour nous une nourriture intellectuelle de choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén