Cabinet de Psychothérapie et de Coaching à Pontoise (95)

Catégorie : Non classé

Et si la notion de consentement s'apprenait dès le plus jeune âge ?

Ça tombe bien, je n’aime pas faire la bise

N.B. Ce billet, entamé avant l’arrivée chez nous du COVID-19, devait s’appeler simplement « je n’aime pas faire la bise ». Les dernières mesures encourageant les populations à ne pas se toucher pour se dire bonjour m’ont incité à modifier légèrement le titre afin de m’accorder avec l’actualité.

 

– Chez nous c’est quatre !
En France c’est connu, on s’embrasse beaucoup. Et le cours de la bise varie selon les régions, tout comme le sens de circulation : on commence tantôt par la joue droite, tantôt par la joue gauche. De quoi dérouter parfois.

Les Terres Rouges, moment psychothérapique en groupe dans un cadre ressourçant

CIFPR, Séminaire multiréférentiel d’été en Bourgogne

En province jusqu’à 16 août, je reprendrai mes activités au cabinet pour quelques jours avant de repartir co-animer le séminaire d’été du CIFPR avec Christiane Laurent et Philippe Grauer du 20 au 24 août.

Une société du contrôle des émotions

La clé du contrôle absolu

 

Il y a un peu plus d’un an, j’évoquais dans cet article la quête post-moderne de la perfection et la manière dont des standards inatteignables se sont peu à peu érigés comme un dogme écrasant sur nos têtes. Ce dogme pèse non seulement sur les épaules de ceux qui choisissent de l’adopter, mais également par ricochet sur l’ensemble de la société, puisque s’affranchir d’une norme ne se fait pas sans effort, ni sans risque.

GC 61 Une welove dossier culture de la gagne itw Pascal aubrit

Interview We love tennis : qu’est-ce que la culture de la gagne ?

 

Le magazine We love tennis et son équivalent papier Grand Chelem m’accordent ce mois-ci une interview dans le cadre du dossier qu’ils consacrent à la culture de la gagne. L’occasion pour moi de m’exprimer sur le sport de haut niveau, la compétition, la victoire, la défaite, des sujets que j’ai pu aborder au cours de plusieurs articles, notamment dans celui-ci où je fais l’hypothèse que la compétition sportive est avant tout un terrain propice pour apprendre à perdre.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén