N.B. Ce billet, entamé avant l’arrivée chez nous du COVID-19, devait s’appeler simplement « je n’aime pas faire la bise ». Les dernières mesures encourageant les populations à ne pas se toucher pour se dire bonjour m’ont incité à modifier légèrement le titre afin de m’accorder avec l’actualité.

 

– Chez nous c’est quatre !
En France c’est connu, on s’embrasse beaucoup. Et le cours de la bise varie selon les régions, tout comme le sens de circulation : on commence tantôt par la joue droite, tantôt par la joue gauche. De quoi dérouter parfois.