Chaque année en dernière semaine d’août se tient le séminaire d’été du CIFPR (Centre Interdisciplinaire de Formation à la Psychothérapie Relationnelle). Cette école de formation à la psychothérapie multiréférentielle, la dernière à proposer un cursus transversal depuis la fermeture de la regrettée NFL, ouvre alors ses portes aux professionnels extérieurs ou aux patients déjà en thérapie. On y pose les livres et les cahiers pour une semaine de travail sur soi au Hameau de l’étoile, situé dans l’arrière-pays de Montpellier.

Espace psychothérapique ouvert

Insistons sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une formation, mais d’un séminaire de psychothérapie qui se déroule à travers différentes couches de dispositif : ateliers en petits groupes, travail en grand groupe, et même mini-groupes de récapitulation. Le groupe à toutes les sauces, donc, auquel un accompagnement individuel peut être ponctuellement ajouté en cas de besoin. Pour un stagiaire extérieur à l’école, voici l’occasion de partager le quotidien de nos étudiants psychopraticiens en devenir, durant ce qui constitue le point d’orgue de leur année. Cela peut donner lieu dans un premier temps à de grand élans défensifs comme ceci : « ils sont tous fous ces futurs psys » ; cette première approche muant souvent bien vite en une prise de conscience plus empathique qui pourrait donner cela : « ah, c’est donc comme ça qu’on devient psy, en allant soi-même faire l’expérience du tréfonds de soi avant de pouvoir prétendre y guider quelqu’un d’autre un jour ». Toute ressemblance avec un quelconque vécu personnel est bien sûr fortuite.séminaire résidentiel d'été du CIFPR au Hameau de l'étoile

Un cadre de travail privilégié

Et lorsqu’on s’aventure dans les zones sombres et inexplorées de notre psychisme, mieux vaut – tant que faire ce peut – que cela se déroule dans un cadre agréable. Le Hameau de l’étoile est une ancienne métairie du XIIe siècle habituée depuis des décennies, voire des siècles, à l’accueil des groupes. Sa situation à l’écart des villes et niché dans la garrigue héraultaise procure la délectable sensation de s’extraire du monde pendant son séjour, avec pour seule préoccupation ce qu’on est venu y chercher, un recentrage sur soi. Le soin apporté par les propriétaires à l’entretien et à la conservation du lieu permet d’apprécier pleinement l’alliance de ses vieilles pierres et du confort. Seule ombre au tableau, le retour à la civilisation peut parfois sembler brutal ! Mais qu’à cela ne tienne, on peut toujours y revenir, même après avoir fini sa formation, par exemple en tant qu’animateur. Et c’est ainsi qu’après avoir moi-même profité du lieu pendant plusieurs années durant mon propre cursus, j’aurai le privilège de coanimer le séminaire pour la 4e année auprès de Martine Vigier et Berta Vega, en espérant que le plaisir que nous éprouvons à travailler ensemble sera à la hauteur de celui des participants. Si vous êtes professionnel(le) avec un désir de travailler en groupe pendant six jours, ou patient en recherche d’un accélérateur à votre thérapie, n’hésitez pas à nous rejoindre. Un entretien sera bien sûr utile et nécessaire afin de vous aider à savoir si l’expérience de ce séminaire peut vous être profitable, mais d’ores et déjà, toutes les questions sont les bienvenues.

Sur ce, rendez-vous au Hameau en août, et le mois prochain sur ces pages pour un nouveau billet.

séminaire résidentiel d'été du CIFPR au Hameau de l'étoile

Photos publiées avec l’aimable autorisation du Hameau de l’étoile

_____________________

Pascal Aubrit, psychothérapie relationnelle et coaching à Pontoise (95)